DynamE
Université de Strasbourg
CNRS
Misha
Accueil
Vous êtes ici :  Accueil   >   Manifestations scientifiques   >   Agenda 2014   >   La propreté de l’enfant en Europe entre médecine, politique et éducation. Regards croisés de sociologues et d’historiens.

La propreté de l’enfant en Europe entre médecine, politique et éducation. Regards croisés de sociologues et d’historiens.

Les 11 et 12 décembre 2014, Salle de la Table Ronde, MISHA.


Depuis Pierre l’ébouriffé de Heinrich Hoffmann, jusqu'aux souillons célébrés par Fourier et à « l’enfant qui ne voulait pas se laver » de Bertolt Brecht, l'association entre l'enfant et l'absence de propreté a pénétré en profondeur les représentations sociales de l'enfance en Europe.


L’objectif de ces journées est d’interroger les catégories du propre et du sale par rapport au corps du jeune enfant. Il sera question de la manière dont ces catégories ont été construites à la croisée de préoccupations médicales, politiques, sociales et éducatives, comment les acteurs (enfants, parents, professionnels de de l’éducation et du travail social) se les réapproprient au quotidien, comment elles sont mobilisées dans les rapports entre l’école et la famille. Nous interrogerons comment l’ensemble des normes institutionnelles, scientifiques et familiales autour de la propreté participe à la construction de l’enfance et de la « bonne » ou « mauvaise » parentalité. Par ailleurs, le lien propreté-santé a constitué une vulgate puissante dans la constitution des Etats-nation : par les indications relatives aux soins du corps, à la toilette, au pot, au traitement des odeurs, ce qui se donne à lire est la construction sociale du futur citoyen. La promotion de nouvelles normes hygiéniques et sanitaires a constitué une rhétorique, doublée de prescriptions et d’initiatives pratiques, visant à constituer un ordre moral acceptable et rassurant.


Les catégories du propre et du sale seront enfin situées par rapport à d'autres notions socio-historiques, comme celle d'hygiène ou de prévention sanitaire. Selon les contextes et les situations sociales, quelles visions de l’enfant et de sa famille sont perceptibles depuis le 19ème siècle à travers la mise en place de l’hygiène scolaire ? Y a-t-il un ou plusieurs modèle(s) d’enfant et de famille qui se révèlent à travers les normes de propreté ? Et quels sont les enjeux politiques et sociaux de pratiques corporelles à la croisée de l’intime et du publique ?
Ces questions seront explorées par un double regard comparatif : européen - nous nous concentrons en particulier autour de quelques pays (France, Italie, Pologne, Belgique, Luxembourg) – et disciplinaire, en convoquant les apports de l’histoire, de la sociologie et des sciences de l’éducation.

 

Rechercher dans le site

Actualités

Pour la rentrée 2019-2020, 4 nouveaux recrutements intègrent notre unité : Marie de Rugy, MCF Histoire contemporaine et relations...

Maurice Carrez, Professeur des Universités Finlande, difficile indépendance France inter - Emission "La marche de l'histoire" produite...

Consulter tous les actualités

Parutions

Emmanuel Droit Collection La Suite des temps, Gallimard   Produit de la guerre froide, née de la volonté de l'URSS de coordonner...

Sous la direction de Agnès Clerc-Renaud, Colette Méchin, Antônio Da Silva Câmara, Lidia Maria Pires Soares Cardel Traductrice des...

Consulter toutes les parutions